> Accueil          > A propos          > Tous les articles          > Proposer un article

Animaux et élevage, agriculture et nature

Femelle lièvre attend des petits : la seconde gestation de l’année en cours

seconde gestation de l'année

Un spectacle naturel à la fois surprenant et fascinant se prépare en ce moment dans nos campagnes. Une femelle lièvre, aussi appelée lapine, est en pleine gestation. Et curieusement, ce n’est pas sa première couvée de l’année. En effet, l’espèce Lepus europaeus, plus connue sous le nom de lièvre d’Europe, a la faculté de concevoir deux fois par an. Allons à la rencontre de cette espèce unique de lièvres, et intéressons-nous à cette seconde gestation.

Une reproduction hors du commun chez le lièvre d’Europe

Saviez-vous que le lièvre d’Europe, au contraire des autres espèces de lièvres, est capable de se reproduire deux fois par an ? En effet, à la différence de ses cousins d’Amérique du Nord par exemple, le lièvre européen a une maturité sexuelle précoce et une capacité de reproduction étonnante. Cette particularité est en grande partie due à son mode unique d’ovulation.

Contrairement à la plupart des autres animaux, la lapine ne présente pas un cycle d’ovulation régulier. En effet, elle a une ovulation provoquée, c’est-à-dire que l’ovulation se déclenche suite à la saillie du mâle. Cela signifie que la femelle peut être en gestation quasiment tout au long de l’année, avec une interruption de quelques semaines entre deux portées. Cette aptitude à se reproduire fréquemment contribue à la régénération rapide des populations de lièvres en Europe.

Femelle lièvre

Un suivi vétérinaire particulier pour la mise bas

La gestation de la lapine est un événement qui nécessite une attention particulière, notamment de la part du vétérinaire. En effet, la gestation est un processus complexe qui peut présenter des risques pour la santé de la femelle et de ses petits.

Tout d’abord, la mise bas de la lapine est un moment délicat. La femelle peut mettre au monde entre 1 et 11 petits par portée, nommés levrauts. Bien que la durée de la gestation soit relativement courte (environ 41 à 42 jours), la mise bas est un processus long et épuisant pour la femelle. Le vétérinaire doit donc veiller à sa bonne santé et à celle de ses petits.

Ensuite, la surveillance post-partum est tout aussi importante. En effet, la mère doit allaiter ses petits pendant environ 4 semaines, période pendant laquelle elle est particulièrement vulnérable. De plus, comme la femelle peut être à nouveau en gestation peu de temps après la mise bas, il est nécessaire de veiller à ce qu’elle récupère bien entre deux portées.

A lire aussi :   Observation inédite de baleines à bec mystérieuses dans les eaux mexicaines

Un rôle clé dans l’équilibre de la biodiversité

Derrière ce phénomène de reproduction se cache une réalité écologique importante : la survie des populations de lièvres d’Europe. Ces animaux jouent un rôle essentiel dans l’équilibre de nos écosystèmes. Ils contribuent à la régulation de la flore, notamment à travers leur régime alimentaire composé d’herbes et de plantes.

Cependant, les populations de lièvres sont en constante diminution. En cause, la modification des habitats, la chasse excessive et la présence de prédateurs. C’est pourquoi la reproduction à grande échelle de ces animaux est essentielle pour leur survie.

En conclusion : une fécondité exceptionnelle pour la survie de l’espèce

Nous l’avons vu, la lapine présente une fécondité hors du commun qui lui permet d’avoir deux gestations par an. Cette reproduction en série, bien que difficile pour la femelle, est une véritable aubaine pour la survie de l’espèce. Pour contribuer à la préservation de cette espèce exceptionnelle, il est fondamental de respecter son habitat et de réguler sa chasse. Ainsi, nous pourrons continuer à observer ce spectacle naturel unique, où la femelle lièvre attend ses petits pour la seconde fois de l’année.

VOTRE AVIS SUR CET ARTICLE

Cliquez sur une étoile pour noter !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Related posts
Animaux et élevage, agriculture et nature

Comprendre les critères botaniques qui distinguent les fruits des légumes

Animaux et élevage, agriculture et nature

Comment faire taire un coq pour ne pas réveiller les voisins ?

Animaux et élevage, agriculture et nature

Découvrez 15 races de chiens aux pelages gris uniques

Animaux et élevage, agriculture et nature

Dix prédateurs sous-marins à craindre : les animaux marins les plus mortels

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *